Bleach Konpaku

Forum Role Play à propos du manga Bleach
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Première sortie... [ Libre ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Raiden
Ex-Soldat
Ex-Soldat
Raiden

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 32
Date d'inscription : 01/07/2008

Feuille de personnage
PV:
Première sortie...  [ Libre ] Left_bar_bleue100/100Première sortie...  [ Libre ] Empty_bar_bleue  (100/100)
Niveau: 1
Expérience:
Première sortie...  [ Libre ] Left_bar_bleue0/500Première sortie...  [ Libre ] Empty_bar_bleue  (0/500)

Première sortie...  [ Libre ] Empty
MessageSujet: Première sortie... [ Libre ]   Première sortie...  [ Libre ] Icon_minitimeJeu 3 Juil - 18:09

Ma première sortie depuis longtemps. J'étais proie à de longue et succesive maladie. Mais je leur résistais, et je restai dans ma froideur. Je n'appellai pas de médecin car mon orgueil m'en empêchait. En faite, ça devais faire deux mois... sans une sortie. La nourriture ? J'en avais en abondance pour toute l'année, et puis je ne m'imagine pas dans les magasins, surtout avec ma combinaison et mes armes. Encore la combinaison, c'est bon puise que je peux la camoufler, mais les armes non, on voit toujours leur manche dépassé. En tout cas, aujourd'hui je me sens apte à sortir de ce qui me sert d'appartement. Je vivais seul, car juste après ma mission à la Big Shell, j'étais devenu instable selon Rosemary. Alors, je l'ai plaqué comme on dit dans le langage courant. Il y avait toujours la pièce interdite, ou même moi je ne mettais pas un pied. Pourtant, elle m'appartenait, mais elle était mes souvenirs, les souvenirs de la guerre civile, avec mon soi-disant père.... Solidus Snake. Le monde ne vit que pour la guerre et c'est bien bête. Nous sommes tous des humains, alors pourquoi s'entre-tuer ? Pour des hommes avides d'argent ? Des hommes qui veulent toujours plus de pouvoir ? Des hommes qui sont contrôlés en secret ? Dans de monde rien ne changera. Et moi je ne travaille que pour protégé Solid Snake. C'est le seul qui pourra détruire les patriotes et ramener la paix... enfin, j'espère.

Mais revenons-en à moi. Maintenant, ça fais deux heures que je suis réveillé. Et je me demande encore ou je vais aller... finalement, les quartiens résidentiels seront ma destination. Je mange alors rapidement, et je m'habille. Ma combinaison camouflé par d'épais vêtement, nous sommes encore en hiver. Et puis en été, je n'aurai qu'à la camoufler à l'aide d'artifice, chose que je détèste. Mais je ne veux pas aussi passer pour un fou, je n'ai pas envie de faire des meurtres pour ce genre de pacotille. Je prends mes clés, et je ferme ma porte à quadruple tour. Enfin de l'air de frais... j'ai l'impression de revivre. Deux mois dans un espace confiné, et là je suis dehors. Je peux maintenant voir les changements occasionés pendant mes deux mois d'absence. Mais rien ne semble avoir changé, toujours la même ville, Karakura. Elle est très active, et elle regroupe de puissante énergie spirituelle. Je m'en occuperai quand j'en aurai le temps. Pour l'instant, j'ai soif de combat. Et j'espère qu'elle sera comblé aujourd'hui.

Je me dirige donc vers les quarties résidentiels. Je marche tranquillement, monte dans le bus, bref, j'agis comme un citoyen normal. Personne ne pourrait se douter que je suis un ancien soldat exilé au Japon. Enfin, je me cache, j'apparaitrai que lorsque Snake aura vraiment besoin de moi. Pour l'instant je peux vivre ma vie normalement, sans avoir à tué des soldats ou des machines. Je peux vivre ma vie... mais je garde des séquelles psychologique de la guerre civile. Le stresse poste-traumatique. Je n'y ai pas échaper... malheureusement. Il me rend froid, et dangereux. Il me rend lunatique et distant. Il m'a transformé... mais avant la guerre, qu'est ce que j'étais ? Rien. je ne me rappelle plus de rien. Je ne sais pas qui j'étais, je ne sais même pas si j'ai eus une vie. Je suis né pour tué, et comme j'ai été naïf j'y ai crut. Mais aujourd'hui, je peux dire fièrement que je suis né comme tout les autres humains, je suis né pour vivre ma vie et non pas pour tué comme me l'avait dit Solidus.

Je restai plongé dans mes pensés... je me posais de nombreuse question. Et puis en fait j'arrivai à l'arrêt tant attendu, celui qui me déposais juste à côté des quartiers résidentiels. Je sortis et me dirigai vers la rue opposé. Ceci fait, je tournai à gauche, montais une longue avenue, et tournai à droite. Après, je m'engageai dans un semblant de cul de sac. Sans réflechir, je sautai au dessus du mur et me retrouvais dans l'endroit voulut. Je me posai sur un banc et je retombai dans mes pensés. Solid Snake, les patriotes, le faux colonel Campbell... tout avait été bizarre pendant cette mission. Si j'avais connu plus tôt les patriotes et ce qu'ils faisaient, j'aurai surement compris qu'il avait tout manigancé. Ils sont invincibles apparement... on ne peut pas les atteindre, car sinon on meurt. Comme pour mon combat avec Solidus... je serai mort il aurait put tué les patriotes. Mais je ne pouvais me laisser faire. Voila, ils me bloquaient...

Je restai tellement dans mes pensés que je ne sentais pas des reiatsu se rapprochant de ma position. J'avais les yeux fixés devant moi, je voyais les passants joués, je voyais des couples, âgé ou jeune, je voyais des familles, des jeunes entre eux. Je pourrai resté des années ainsi, à contompler le monde comme il est. A voir ces personnnes ne se doutant pas que la guerre est beaucoup plus compliqué qu'elle ni parait. La guerre est commencé par les politiques, les soldats sont ceux qui attisent les flammes, et les politiques les terminent sur un accord qui a fait des milliers de mort. C'est ainsi, ils s'entre tuent en croyant bien faire. On leur a remplie le crâne de connerie, et ils ne peuvent plus rien faire contre. Enfin, je sentit les reiatsu. Les passants avaient disparu, la nuit était tombé depuis une heure. Je me levai, et je laissai apparaitre ma combinaison. J'attendais de voir à qui appartenais les reiatsus... Mais j'allais tout de même leur fais comprendre que j'ai répéré leur présence. Faut pas me prendre pour un nul... je suis blond, mais que sur les bords !


Je vous aient sentit. Sortez de vos cachette, je suis blond, mais pas con.
Revenir en haut Aller en bas
Kayn Mavo
Vizard
Vizard
Kayn Mavo

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Localisation : Sud
Date d'inscription : 26/07/2008

Feuille de personnage
PV:
Première sortie...  [ Libre ] Left_bar_bleue100/100Première sortie...  [ Libre ] Empty_bar_bleue  (100/100)
Niveau: 1
Expérience:
Première sortie...  [ Libre ] Left_bar_bleue0/500Première sortie...  [ Libre ] Empty_bar_bleue  (0/500)

Première sortie...  [ Libre ] Empty
MessageSujet: Re: Première sortie... [ Libre ]   Première sortie...  [ Libre ] Icon_minitimeLun 8 Sep - 23:22

Mon dieu se qu'il détestait ça.

Le vent qui soufflait sans répit, son sifflement, son caractère inquisiteur qui s'insinuait dans les vêtements et venait lui effleurer les flancs.

Cette lumière blanche qui sans pitié lui brulait les yeux, son reflet éblouissant sur le sol blanc du dernier étage de l'immeuble où il faisait le guet.

Il détestait devoir monter la garde, de devoir rester là un temps interminable à juste ne rien faire. Il restait là, des heures entières à surveiller les alentours, à scruter des traces de reiatsu, pour assurer la sécurité du quartier général, pour le bien de ses camarades. A tour de rôle, ils venaient sur le sommet de cet immeuble, éloignés de quelques centaines de mètres du QG, histoire que si jamais le guetteur était repéré, les éventuels agresseurs ne savaient pas encore où étaient Le QG. Le pire pour lui, c'est qu'il n'avait pas le droit de lire pour s'occuper, soit disant que quand il lisait, il s'immergeait tellement qu'il ne se rendait plus compte de rien.

Il était allongé sur le dos, observant les nuages pour tromper l'ennui et s'occuper. Il se redressa brusquement, il avait senti quelque chose d'anormal, une aura, un soupcon de reiatsu dans l'air. Rien de vraiment inquiétant comme c'était assez loin du QG, même si quelque chose lui soufflait de se méfier. Le reiatsu était là par intermittence, toujours fluctuant et variant, comme une vague qui arrive sur la berge, s'éloigne et revient. Il y prit garde, repérant la position de la source, mais restant vigilant pour ne pas être surpris par autre chose. Le temps de la relève arriva, un de ses camarade vint enfin le relaier.

lui (je savais pas comment l'appeler) : "Tu retournes pas à la base, ils ont rien te laisser à grailler ?"

Kayn : "Je veux vérifier un truc, et puis si je vois que c'est trop tard, et que ces vautours m'ont rien laissé, et bien je piquerai des ramens instantanés dans la superette de nuit"

" C'est pas bien ! " lui dit il en lui faisant un clin d'oeil.

Kayn parti en utilisant le shunpo pour se rapprocher de l'endroit puis se mit à marcher tout les sens en éveil. Il se mit sur le toit d'une rue où la source du reiatsu était en mouvement.

Je vous aient sentit. Sortez de vos cachette, je suis blond, mais pas con.

Il vérifia si son zanpakuto était bien dégainable malgré le charme qui le maintenait invisible.
" C'est gentil de me vouvoyer ! Mais je t'autorise à me tutoyer, du moins pour l'instant. Qui es tu ? Serais tu un de ces humains avec des pouvoirs spirituelles ? T'es le premier que je rencontre."
Il sauta du toit et atteri devant l'inconnu. "Si ça t'intéresse, je m'appelle Kayn."

Il passa la main dans les cheveux, mal à l'aise, il n'aimait pas du tout le regard de son interlocuteur qui n'avait encore rien dit

"Tu sais, je ne suis pas aggressif, il n'y a pas de prob...", il venait de voir que l'homme avait un zanpakuto. Il se mit dans une garde défensive. " T'es pas un shinigami et pourtant t'as un zanpkuto, c'est quoi ce délire."
Revenir en haut Aller en bas
 
Première sortie... [ Libre ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Sortie en ville [PV Meridian] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Konpaku :: Karakura :: Ville :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: